Sur les traces d'Iban Battuta, le plus important voyageur musulman du Moyen Age, célèbre pour avoir écrit le livre Rihlah (Voyages).
JourTourRepasHébergement
1Tánger - Chaue DînerHotel
2Chauen Petit déjeuner, DînerHotel
3Chauen – Meknes – Volubilis - Fes Petit déjeuner, DînerHotel
4Fes Petit déjeuner, DînerHotel
5Fes Petit déjeuner, DînerHotel
6Fes – Merzouga Petit déjeuner, DînerHotel
7Merzouga- Rissani - Merzouga Petit déjeuner, DînerHaima
8Désert – Désert Petit déjeuner, DînerHotel
9Désert - Gorges du Todra - Gorges du Dadès Petit déjeuner, DînerHotel
10Gorges du Dadès – Ait Ben Haddou - Ouarzazate Petit déjeunerHotel
11Ouarzazate - Marrakech Petit déjeunerHotel
12Marrakech Petit déjeunerHotel
13Marrakech - Essaouira Petit déjeunerHotel
14Essaouira - Marrakech Petit déjeunerHotel
15Marrakech – Lieu d'origine Petit déjeunerNo

Notas

Le voyage peut aussi se faire dans la direction opposée à celle décrite dans l’itinéraire, en maintenant les mêmes services et visites.

Inclus

  • Transfert Tanger / Marrakech
  • Véhicule 4×4 en circuit privé
  • Chauffeur
  • Carburant
  • Visite guidée avec guide local pour la visite de Fès
  • Dromadaire (1 par personne)
  • Repas et hébergement indiqués dans le tableau.

Non inclus

  • Vol
  • Billets de concert
  • Boissons
  • Assurance voyage
  • Les pourboires et tout ce qui n’est pas inclus dans le programme
  • Tout service non mentionné dans la section inclut.

 

Planification du voyage

jour 1
Tánger – Chauen

Accueil à Tanger et transfert à Chauen pour un séjour à l’hôtel.

jour 2
Chauen

Après le petit déjeuner, nous passerons la journée entière à visiter la vieille ville de Chauen ou Chefchaouen, située au pied des montagnes Tisouka (2050m) et Megou (1616m) de la chaîne du Rif, qui s’élèvent au-dessus du village comme deux cornes, donnant ainsi son nom à la ville, qui en berbère signifie : “regarde les cornes”.

La ville a été fondée en 1471 par Ali Ben Rachid sur le site d’un petit village berbère. Sa population d’origine était composée principalement d’exilés d’al-Andalus, musulmans et juifs, c’est pourquoi la vieille ville a un aspect très similaire à celui des villages andalous, avec de petites rues à disposition irrégulière et des maisons blanchies à la chaux. Chauen a été pendant des siècles considérée comme une ville sacrée, où les étrangers n’avaient pas le droit d’entrer. C’est pour cette raison qu’il a été entretenu avec peu de modifications toute sa physionomie médiévale. Selon la tradition, Chauen ressemblait à la ville andalouse de Vejer de la Frontera, (dans la province de Cadix) puisque Ali Ben Rachid avait promis à sa femme Lalla Zahra (une noble femme espagnole convertie à l’Islam) que la ville ressemblerait à sa ville natale, Vejer, et il en était ainsi.

La Médina est la vieille partie de la ville. En entrant dans la ville par l’une des cinq portes de la Médina et en passant par les rues serpentines de maisons bleu-blanc éblouissantes contrastant avec la grande variété de couleurs des différents produits des magasins et bazars, les odeurs du pain frais cuit au four à bois ou du Tajin prêt à manger font de cette promenade un festin pour tous les sens. Après une promenade, nous prendrons un thé sur la Plaza Uta el-Hammam, la place la plus fréquentée de la médina de Chauen. Elle est présidée par la citadelle et l’exceptionnel minaret octogonal de la Grande Mosquée. Nous continuerons la visite jusqu’à la nuit où nous logerons dans notre hôtel.

jour 3
Chauen – Meknes – Volubilis – Fes

Petit déjeuner à l’hôtel et ensuite 200 km jusqu’à Meknès. En chemin, nous ferons une pause dans la forêt de Mamora, un lieu de paix et de beauté où nous pourrons nous détendre dans cette magnifique forêt considérée comme le plus grand chêne-liège au monde, a déclaré une réserve de biosphère.

Après la pause, nous continuerons notre route vers la ville romaine de Volubilis, à 27 km au nord de Meknès. Le site archéologique le plus important du Maroc et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Après la visite de Volubilis.

Nous continuerons vers Meknès, l’une des quatre villes impériales du Maroc, avec Fès, Marrakech et Rabat. Fondée au XIe siècle par les Almoravides (une tribu berbère appelée Meknassi), elle est devenue la capitale du Maghreb au XVIIe siècle. A Meknès nous pouvons voir la porte de Bad el Mansour, c’est l’une des plus grandes et plus belles portes d’entrée du Maroc, construite en 1732. La porte de Bad el Mansour, est l’entrée habituelle de la Médina, où nous pourrons admirer son souk, les bâtiments historiques et la Grande Mosquée d’origine Almoravide du XII siècle. Après la visite, nous partirons en direction de Fès (environ 60 km). Nuit à l’hôtel

jour 4
Fes

Journée complète consacrée à la découverte de la ville de Fès, le soir nous retournerons à l’hôtel, pour un repos mérité.

La ville de Fès est considérée au Maroc comme le centre religieux et culturel du pays. La ville est divisée en trois zones, Fès el Bali (la vieille zone à l’intérieur des remparts), Fès-Jdid (la nouvelle zone où se trouve le Mellah, le quartier juif), et Ville Nouvelle (la zone française au nord-ouest de la ville). La médina de Fès el Bali est l’un des plus grands sites médiévaux au monde aujourd’hui. L’ensemble de la médina est déclaré patrimoine mondial par l’UNESCO, ses souks et ses ruelles n’ont pas changé depuis le Moyen Age. Pour découvrir la médina de Fès el Bali, commencez par la porte Bab Boujloud, entrez dans le souk et marchez dans ses ruelles étroites et labyrinthiques, souvent en évitant les mulets chargés de gros ballots.

  • Visite de la madrasa Bou Inania, avec ses précieuses œuvres en bois de cèdre, stucs et marbres et décorations en onyx.
  • La zaouïa de Moulay Idriss, fondateur de la ville.
  • Le quartier andalou avec sa mosquée et la madrasa Es-Sahrij.
  • L’ancien palais Dar Batha, de style arabo-andalou, dédié aux arts et traditions de Fès.
  • La mosquée universitaire d’Al-Karaouine est l’une des plus anciennes au monde, fondée en 859 par Fatima Al-Fihri, fille de Mohammed Al-Fhri, un très riche marchand de l’époque. Après la mort de son père, Fatima et sa sœur ont reçu une grande somme d’argent, puis Fatima a décidé de créer la mosquée universitaire. A l’intérieur, vous pouvez voir de nombreux arcs, des mosaïques, des sculptures sur bois et des peintures d’une grande beauté.

Le quartier des tanneurs, au Moyen Age, la ville est devenue l’un des principaux centres commerciaux du Maghreb, étant le principal producteur d’adargas. (écu en cuir et de forme ovale), utilisé à l’origine par la cavalerie musulmane d’Al-Andalus, avec le nom d’addárqa.

Le Festival des Musiques Sacrées du Monde de Fès, créé en 1994, s’inscrit dans la vie spirituelle et artistique de la ville. Depuis sa création, cet événement a été un véritable succès international. Le Festival de Fès 2001 a été déclaré par les Nations Unies comme l’un des événements les plus exceptionnels contribuant au dialogue entre les civilisations. Elle a lieu chaque année en juin.

“Les musulmans andalous de la ville de Fès ont conçu le fez ou tarbush au XVIIe siècle, comme une mode pour la haute société. Les artisans qui ont participé à sa conception étaient les membres les plus choisis des souks de la ville. Jusqu’au XIXe siècle, la ville de Fès était le seul producteur, jusqu’à ce que la France et la Turquie commencent à développer ce produit.

jour 5
Fes

Petit déjeuner et journée libre à Fès, nuit à l’hôtel.

jour 6
Fes – Merzouga

Après le petit déjeuner, nous quitterons Fès en direction d’Ifrane, une ville située dans le Moyen Atlas dans une région montagneuse à 1713 mètres d’altitude et avec un climat froid, qui a influencé le surnom de la petite Suisse africaine, quittant Ifrane, nous prendrons la route vers Midelt, où nous ferons un bref arrêt dans les célèbres forêts de cèdres du Moyen Atlas, où vit une des dernières communautés des macaques de Barbarie, une espèce de macaque qui ne peut être vue ici et à Gibraltar.

Nous suivrons l’itinéraire à travers l’impressionnante vallée de la rivière Ziz.

L’itinéraire de la vallée du Ziz se fait à travers des gorges calcaires bordées de palmiers dattiers et mélangées aux constructions de maisons en pisé, ce qui fait de cet endroit un spectacle fascinant pour nos yeux.

La rivière Ziz prend sa source dans le Haut Atlas et creuse son chemin à travers d’impressionnantes falaises, en direction du sud, où elle arrose l’immense palmeraie du Tafilalet. L’eau marque la route vers le désert, là elle est perdue après avoir traversé plus de 270 km. l’après-midi nous arriverons à Merzouga et nous logerons à l’hôtel.

jour 7
Merzouga – Rissani – Merzouga

Après le petit déjeuner, nous partirons pour Rissani, à 35 km de Merzouga, nous visiterons le marché, un important centre commercial fréquenté par les gens du désert. Le marché de Rissani est ancestral, dans lequel il y a des artisans du bois, de la vente de bétail, d’épices… ici nous pourrons voir le curieux Parking des ânes, où les gens qui vont au marché gardent les animaux ici.

Rissani est aussi un lieu de rencontre pour les collectionneurs, les chasseurs de fossiles et les chercheurs ; à proximité se trouvent de nombreuses carrières de minéraux et de gisements fossiles.

Historiquement, Rissani était un royaume entre le 8ème et le 14ème siècle, connu sous le nom de Siyilmasa et très important dans la région en raison des caravanes transsahariennes et du mouvement commercial qui existait à l’époque, rivalisant avec Fès et Marrakech. D’ici sont arrivées de grandes caravanes de chameaux qui exportaient des métaux, des tissus et des dattes au Soudan et en Guinée.

Ibn Battuta raconte son voyage au Mali en 1352 :
Je suis arrivé dans la ville de Siyilmasa, qui est l’une des plus belles et des plus abondantes en excellentes dates, dans laquelle la ville de Bassora lui ressemble, mais celles de Siyilmasa sont meilleures (…) J’ai acquis des chameaux et me suis mis en voyage dans une caravane où beaucoup de marchands de Siyilmasa voyageaient… .

Dans le centre de Rissani nous visiterons le ksar AbouAm, l’une des rares forteresses de boue totalement habitée.

Dans l’après-midi, nous réprimandons la route du désert et retournons à Merzouga. Connue pour “la porte des dunes”, Merzouga est un petit village du sud-est du Maroc situé au pied du Grand Erg Chebi, (désert du Sahara) qui a une longueur de 22 km (du nord au sud) et une largeur de 5 km, et ses dunes ont une hauteur maximale de 150 mètres. Au pied des dunes, nous quitterons le 4×4 et monterons à dos de chameaux qui nous emmèneront vers les hautes dunes du désert pour profiter d’un coucher de soleil inoubliable. Nous passerons la nuit dans une tente berbère et profiterons d’un dîner traditionnel animé par le son du tam-tam (tambour), dans le cœur le plus authentique du désert.

Escalader les dunes et regarder le coucher et le lever du soleil sont quelques unes des expériences qui ne nous laissent sans doute pas indifférents.

jour 8
Désert – Désert

Nous nous lèverons tôt pour voir le lever du soleil dans les dunes, et après un bon petit déjeuner nous nous dirigerons vers l’oasis de Ramlia, une belle oasis de palmiers dans la région du Tafilalt, située dans le sud-est du désert du Sahara, à côté de la frontière algérienne et marocaine.

Ramlia est au milieu de nulle part, ses habitants sont d’anciens nomades, ils appartiennent tous à la tribu des Aït Khebbach, qui fait partie du grand groupe amazigh des Ait Atta du désert du Sahara du sud-est du Maroc et se caractérise par leur grande hospitalité.

Dîner et nuit dans un hôtel situé au milieu du désert le plus pur.

jour 9
Désert – Gorges du Todra – Gorges du Dadès

Après le petit déjeuner, nous prendrons la direction d’Alnif pour rejoindre la ville de Tinerhir, située dans une large vallée baignée par la rivière Todra qui apporte l’eau d’irrigation aux nombreuses parcelles cultivées à l’ombre de la palmeraie. La palmeraie de Tinerhir de plus de trente kilomètres de long s’étend au sud des gorges du fleuve Todra, une des portes naturelles qui communiquent l’Atlas avec le Sahara, étant l’une des plus belles oasis de la région.

Les Gorges du Todra sont situées à l’extrémité nord de la palmeraie de Tinerhir, au pied de la chaîne de montagnes du Haut Atlas oriental. Peu à peu cette palmeraie se rétrécit, et les parois rocheuses calcaires qui la délimitent s’élèvent jusqu’à trois cents mètres de haut et se séparent en une vingtaine de mètres, son point le plus étroit étant à une dizaine de mètres de large. De là, nous nous dirigerons vers les Gorges du Dadès.

Dîner et nuit dans un hôtel situé dans les gorges.

jour 10
Gorges du Dadès – Ait Ben Haddou – Ouarzazate

Après le petit déjeuner, nous continuerons notre voyage à travers les Gorges du Dadès, une gorge profonde de la rivière du Dadès, entre les villes de Boumalne et Msemrir. Le Dadès prend sa source dans le Haut Atlas et se rétrécit jusqu’à former les gorges du même nom qui, selon les habitants, cachent jusqu’à mille kasbahs. La région est peuplée principalement de membres de différentes tribus imazighen (berbères).

Avant d’atteindre Boumalne, dans la gorge de Tamlat, les rochers acquièrent de curieuses formes géométriques dues à l’érosion éolienne, communément appelées ” doigts de singe “, d’où nous suivons une route de montagne vers les villages de Skoura et Boutaghar, où nous trouvons des nomades avec leurs bêtes à notre rythme.

Dans l’après-midi, nous continuerons notre route à travers les montagnes du Haut Atlas jusqu’à la ville fortifiée, ou kasbah d’Ait-Ben-Haddou, qui a été fondée à l’époque de la route des caravanes entre le désert du Sahara et la ville actuelle de Marrakech. Les kasbahs étaient autrefois de grands villages berbères fortifiés conçus pour défendre la récolte et les palmeraies qui poussent le long de leurs lits. Ait-Ben-Haddou est protégé par l’UNESCO en tant que site du patrimoine mondial depuis 1987. En raison de la beauté de son environnement avec des paysages naturels impressionnants, dans ce lieu de nombreux films sont tournés, après la visite à la casbah, nous suivrons le parcours jusqu’à Ouarzazate, qui signifie en langue berbère “sans bruit”. Ouarzazate est aussi connu sous le nom de “Hollywood de l’Afrique”. Dans la ville il y a plusieurs studios de cinéma dont l’un des plus grands au monde, l’Atlas Studios. Séjour à l’hôtel

jour 11
Ouarzazate – Marrakech

Après le petit déjeuner, nous suivrons la route vers Marrakech par le port de Tichka Tizin, le point culminant du Haut Atlas, la route traverse le territoire amazigh (berbère) avec des vues à couper le souffle, jusqu’à Marrakech, “la ville aux mille et une nuits”, connue pour la ville rose en raison de la couleur de ses bâtiments.

Nous visiterons la Médina et la célèbre place Jamaa el Fna.

Marrakech a été fondée en 1062 par Youssef Ibn Tachfin, le premier émir de la dynastie berbère almoravide, et était la capitale de l’Empire islamique.

Marrakech est l’une des villes les plus importantes du Maroc, et se trouve dans le sud du pays, au pied de l’Atlas. Elle possède de nombreux monuments du patrimoine mondial, ce qui en fait la principale attraction touristique du pays.
En 2001, l’UNESCO a déclaré la place Jamaa patrimoine oral de l’humanité, l’une des places les plus fréquentées d’Afrique et du monde. Tout à Marrakech tourne autour de Jamaa el Fna, une multitude de personnes se rassemblent dans cet espace public qui le remplit de couleurs et de culture ; musiciens, conteurs, charmeurs de serpents, danseurs, dentistes, vendeurs de jus de fruits, acrobates, écrivains, porteurs d’eau, vendeurs de plantes médicinales. . . Au crépuscule, la place se remplit de stands de nourriture éclairés par des centaines de lumières, et à la tombée de la nuit, un nombre infini de personnes se rassemblent pour manger. Au loin, en observant la scène de la place, se trouve le plus ancien monument almohade de la ville, la mosquée de Katoubia, célèbre surtout pour son minaret à base carrée, construit par Yacoub le Mansour à la fin du XIIe siècle, et qui représenta la référence de la Giralda de

Séville, et pour la Tour Hasan à Rabat. La tour Katubia est le bâtiment le plus haut de Marrakech et avec ses 77 mètres de haut domine la Médina, en étant capable de voir à distance quand vous atteignez la ville.

Au nord de la place Jemaa el Fna se trouve le souk, où chaque secteur porte le nom du principal type de marchandises qu’il offre (vêtements, épices, fourrures, babouches, tapis, laine, bois, céramique, etc.), ou les ateliers des artisans (teinturiers, charpentiers, forgerons, etc.). Le souk des tapis occupe la zone de l’ancien marché aux esclaves. Au nord-est du souk se trouve le quartier des tanneurs, qui s’étend le long de la rue Bab Debbagh, ainsi appelée en raison de la porte portant le même nom.

La Médina, la vieille ville, est protégée par un cordon de bastions en terre rouge entourant un labyrinthe de ruelles pleines de palais, marchés, mosquées, dômes et minarets. La Médina de Marrakech a été déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 1985, et est aujourd’hui un site incontournable. Son cœur et son point de départ est la grande place Jemaa el Fna.

Hébergement à l’hôtel.

jour 12
Marrakech

Petit déjeuner et journée libre, nuit à l’hôtel.

jour 13
Marrakech – Essaouira

Après le petit déjeuner, nous nous dirigerons vers Essaouira, la ville de la lumière et du vent.
“Une promenade dans la médina et manger du bon poisson, un des plaisirs d’Essaouira.

Essaouira, en Amogdul berbère “le bien gardé”. Située à 170 kilomètres à l’ouest de Marrakech, se trouve l’ancienne ville de Mogador, ainsi appelée parce que c’est un lieu historiquement lié au Portugal, qui y a établi un établissement commercial. Essaouira, est une petite ville fortifiée baignée par l’Atlantique. Fondée en 1764 par le sultan alaouite Sidi Mohammed Ben abdallah, en 1764, elle profite des anciennes fortifications portugaises de Mogador avec la volonté de faire de la ville un port commercial ouvert sur le monde.

Sa médina ou vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 2001. Essaouira est l’une des villes les plus attractives de toute la côte atlantique marocaine grâce à son climat tempéré toute l’année, à la gentillesse de ses habitants, à son patrimoine culturel et architectural, mais surtout à l’ambiance qui règne dans les rues animées, où artisans, commerçants et pêcheurs se côtoient, qui est une grande attraction touristique.

Dans cette ville, il y a toujours eu un échange culturel qui continue d’être maintenu. Depuis 1998, le Festival Gnawa et musiques du monde d’Essaouira a lieu chaque année en juin. Cet événement rassemble des centaines d’artistes locaux et internationaux qui présentent un mélange musical de musiciens avec un grand répertoire de différents thèmes et styles tels que le jazz, la pop, le rock ou le reggae. Nuit au Riad.

jour 14
Essaouira – Marrakech

Après le petit déjeuner, nous retournerons à Marrakech. En chemin, nous visiterons la coopérative d’Assafar, où l’huile d’argan est fabriquée et où seules les femmes travaillent. L’argan “L’or véritable du Maroc” possède de précieuses propriétés nutritionnelles et dermatologiques. Sa production est faite à la main et les chèvres sont chargées d’initier le processus. Ces animaux grimpent sur les branches des arganiers, mâchent leurs fruits et crachent ensuite leurs pierres. Plus tard, les femmes les ramassent et les battent avec une pierre pour les écraser avec un moulin. Au cours de la visite de la coopérative d’Assafar, nous découvrirons la vie quotidienne de ses travailleurs, qui nous expliqueront en détail le processus complexe de fabrication de cette huile.

L’après-midi/le soir nous arriverons à Marrakech, où nous logerons à l’hôtel.

jour 15
Marrakech

A l’heure prévue, transfert à l’aéroport et fin de nos services.

Mapa del recorrido

Voyages Maroc, Circuits 4x4 dans le désert, des visites guidées de Marrakech et bien plus encore ... Nous sommes experts en voyages organisés par le Maroc à vos besoins